Suivi migration

Situé à l’extrémité Est de la chaîne des Pyrénées, le département des Pyrénées-Orientales est idéalement placé sur un des axes majeurs de la migration des oiseaux. Aussi bien pour la migration prénuptiale que pour la postnuptiale.

Ainsi au printemps, les oiseaux de retour de leurs quartiers d’hivernage africains, franchissent la chaîne au niveau du massif des Albères et longent le littoral par centaines de milliers sur une période s’étalant de début février à mi-mai. A l’automne, par contre, le couloir migratoire principal est celui de la vallée de la Têt que les oiseaux remontent pour franchir les Pyrénées au niveau des plateaux d’altitude de Cerdagne et du Capcir de mi-juillet à fin novembre.

Ces passages sont l’occasion d’admirer ce formidable spectacle de la migration sur des sites choisis pour leur particularité à concentrer la majeure partie des flux migratoires. Au printemps c’est sur la colline de Saint-Nazaire surplombant l’étang de Canet que les ornithologues se donnent rendez-vous et à l’automne c’est en Cerdagne près du village de Eyne. Ces sites sont connus de longue date et les suivis de la migration ont débuté à Eyne dès le début des années 80.

Pour en savoir plus sur ces suivis et sur les conditions d’accès aux sites, nous vous invitons à consulter : migraction.net

Public : tous

Période : mi-février à mi-mai puis mi-juillet à fin novembre

Objet : oiseaux migrateurs

Télécharger les dernières synthèses :

                                                                                2016        2017        2018

logo_sentinelles_nature-fne.png