Séjour dans le delta du Danube



Six jours dans le delta du Danube, Jean-Claude Haenel et Francis Bracq

Si le voyage programmé début avril a été annulé pour cause de Covid, pour autant nous n’avions pas abandonné le projet et choisi de le reporter en septembre.

Situé au nord-est de la Roumanie, le delta s’étend sur une superficie de 310000 ha soit quatre fois plus que le delta du Rhône. Le débit moyen du Danube à son embouchure est de 6500 m3/s (le Rhône 1700 m3/s).

La grande majorité du delta est inscrite en zone protégée et déclarée «réserve de biosphère». Néanmoins, il est relativement pollué tant par les déchets organiques résultant de 6000 km de cours que par une pollution plastique considérable. L’activité économique du delta repose sur le tourisme et la pêche.


Le bras nord forme frontière avec l’Ukraine, le bras sud s’étire tout en méandres vers la Mer Noire et le bras central, canalisé est le principal accès à la Mer Noire.

C’est sur ce bras central, à Crisan, que nous avons pris résidence chez Petre et Caroline Vasiliu pendant sept jours. Là, cinq jours durant nous avons sillonné canaux et lacs sous la conduite expérimentée de Petre.

Dans rayon de 10 km autour de Crisan le territoire est vaste (+/- 300 km²) et riche de biodiversité. Si le canal central est la voie de communication entre le port Sulina sur la Mer Noire et Tulcea porte d’entrée sur le delta, des ouvertures par des canaux secondaires donnent accès à de très nombreux lacs tant au nord qu’au sud de cet axe principal.

En suivant ces différents canaux, nous avons visité côté nord : les lacs de Bogdaproste,Trei Iezere, Radacinos, Cazanel. Côté sud : les lacs de Obretinul Mic,Obretinciuc,Cuibul cu lebede. Zapatna , Iacob, Jucova.

Suivant la profondeur de ces lacs, la physionomie changera pour donner des espaces très végétalisés si le fond est faible et des espaces plus ouverts si le fond est plus grand. Dans ces cas-là, la végétation comme la faune seront différentes mais toujours nous trouverons des iles flottantes dérivantes au gré des vents.

Avec des déplacements exclusivement en bateaux, nous avons observé 89 espèces d’oiseaux, de nombreuses grenouilles vertes, une loutre et des couleuvres à collier.

Le bateau est l’essentiel et quasiment l’unique moyen de déplacement et de communication dans le delta. Le bateau… …et accessoirement les chevaux attelés…









Au hasard des rives : Bécassine des marais, Vanneau huppé, Chevalier cul-blanc



Et puis, dans les frondaisons des arbres et arbustes….

Gobe-mouches gris, Bruant des roseaux












Pie-grièche écorcheur


Pouillot siffleur Orite

♀ Panure à moustaches ♂ Panure à moustaches


Rémiz penduline

Pic noir Guêpiers

Martin pécheur


Sur les lacs ou les canaux, en roselières…






Gallinule Poule d’eau, juvénile




Grande aigrette et Aigrette garzette

Crabier chevelu



Héron cendré Ibis falcinelle

Héron pourpré


Les résidents sur les lacs

Fuligule nyroca Combattant varié

Barge à queue noire

Grèbe huppé

Goéland Ichthyaète


Mouette rieuse




Grand cormoran Cormoran pygmée


Pélican blanc

Pélican frisé


Et les rapaces….

Pygargue à queue blanche

Faucon hobereau Faucon crécerelle

Chevêche d’Athéna Busard des roseaux




Liste des espèces vues ou entendues

Aigrette garzette juv et ad ; rives canaux et lacs ; abondant

Balbuzard pêcheur ad ; lacs ; rare