Le Milan noir: un nicheur récent dans la plaine du Roussillon


Jusqu’à une époque récente, le Milan noir Milvus migrans était considéré comme un nicheur exceptionnel dans les Pyrénées-Orientales. Ainsi MF et F Berlic (2001) indiquent que cette espèce a niché en Cerdagne, à Ur en 1980 et 1981 profitant de l’existence de décharges à ciel ouvert à proximité du site de reproduction. Par la suite, aucune preuve de reproduction n’a été recueillie (JP.Pompidor 2004). Ce n’est qu’à partir de 2008 que des observations printanières et estivales répétées laissaient présager d’une installation imminente en plaine du Roussillon.

Historique

Au printemps 2008, plusieurs observations de Milans noirs sont enregistrées en bordure de l’étang de Canet-Saint-Nazaire entre mai et juillet. Si ces observations attirent l’attention des observateurs locaux, elles resteront sans suite et seront mises sur le compte de migrateurs tardifs ou d’oiseaux erratiques. Au printemps 2011, toujours sur ce même secteur, 2 oiseaux sont observés régulièrement et des parades sont notées à plusieurs reprises. Les recherches entreprises pour localiser une aire éventuelle restent vaines. Le 05/04/2012, un couple parade et fait montre d’agressivité vis-à-vis d’une Buse variable passant à proximité. Le 02/06, un oiseau transporte une branche et le 15/07, un adulte accompagné d’un jeune de l’année est noté en chasse sur des prairies de fauche. La reproduction d’un couple cette année-là est donc très probable, mais aucune aire n’est encore localisée. Il faudra attendre le 03/05/2013 pour cela. Une aire est trouvée dans un frêne au cœur d’une haie bordant une grande friche et la présence de 6 oiseaux ce jour-là laisse à penser que d’autres couples sont peut-être installés à proximité. Le 12/07, un jeune près de l’envol est présent dans l’aire.


Milan noir se séchant au soleil (Jacques Rabusier)

En 2014, toujours dans le même secteur, une nouvelle aire est localisée dans une haie de Peupliers blancs en bordure de prairies pâturées sur la commune de Canet. Le 25/06, 2 poussins sont notés dans cette aire qui sera, par la suite, utilisée chaque année jusqu'en 2020 où elle a été malmenée par une tempête. Plus récemment, en 2019 et 2020, la nidification d'un couple dans la Réserve écologique de Villeneuve-de-la-Raho était fortement suspectée

Il est fort probable que d’autres couples soient présents. En effet, les observateurs locaux ont noté sa présence régulière en mai/juin/juillet dans et à proximité des prades de Montescot, sur les ripisylves du Tech et de la Têt et en Cerdagne. Des prospections assidues de ces secteurs permettraient sans doute de localiser de nouveaux couples.

Bibliographie

BERLIC MF et BERLIC F. 2001. Les oiseaux de Cerdagne et Capcir. Ceretania Tiré à part 2001-3.

POMPIDOR JP. 2004. Les rapaces diurnes des Pyrénées-Orientales : évolution depuis vingt ans (1983-2003). La Mélano’ 11 : 2-19.

Photo du Milan noir en vol d'André Labetaa


152 vues0 commentaire