top of page

De la Salanque au Delta de l’Okavango…


Dans le cadre de l’étude de la migration des oiseaux dans le golfe du Lion (programme MigraLion, porté par l’OFB et la Tour du Valat), un Rollier d’Europe a été équipé d'une balise GPS durant l’été 2023, sur son site de reproduction à Salses-le-Château. Les données issues de cette balise nous apportent des informations passionnantes sur la migration de l’espèce :


Après la nidification, l’individu quitte les Pyrénées-Orientales début août pour rejoindre des sites d’alimentation plus au nord, entre l’Aude et l’Ariège. Ce phénomène de dispersion vers le nord avant de partir en migration est bien connu chez le Rollier, nous en parlions ici en 2022 : https://www.facebook.com/share/p/8SJCgf9fKF9kZSzP/.


Au bout d’un mois, l’oiseau quitte l’Aude le 13 septembre pour la grande traversée ! En 24h, il parcourt 770 km entre Saint-Frichoux dans le Minervois et Béjaïa en Kabylie, lieu où il accoste sur le continent africain.


Zone d'alimentation à St-Frichoux (11)


Après la Méditerranée, une autre grande traversée attend notre voyageur : celle du Sahara. Elle se fera en 5 jours, en passant par l’Algérie, la Tunisie, la Lybie et le Niger.

Une pause bien méritée d’une dizaine de jours dans le sud du Niger et c’est reparti ! Ce sont ensuite les savanes sahéliennes puis les forêts équatoriales du centre de l’Afrique qui sont traversées, en passant par le Nigeria, le Cameroun, le Tchad, la République Centrafricaine, le Congo, la République Démocratique du Congo et l’Angola.


Halte de 5 jours dans l'ouest de la République centrafricaine


La forêt est rapidement traversée, et les quelques haltes se font uniquement en lisière, comme ici en République du Congo, à proximité de la rivière Likouala-Mossaka


Traversée du Parc national de Cameia (est de l'Angola)



C’est finalement à la mi-décembre que l’arrivée sur le site d’hivernage a lieu. Ce dernier se trouve au nord-ouest du Botswana, à proximité du Delta de l’Okavango. Après un périple de 9 000 km, 3 mois sont passées dans la savane. Bien que la plupart des migrateurs ouest-européens passent l’hiver au Sahel, certaines espèces comme le Loriot d’Europe, le Coucou gris, la Pie-grièche écorcheur ou… le Rollier d’Europe vont bien plus loin et rejoignent les forêts et savanes d’Afrique centrale et australe.

Zone d'hivernage au Botswana. A l'est, le Delta de l'Okavango


Milieux occupés dans la zone d'hivernage


Le trajet du retour débute mi-mars, en suivant à peu près le même trajet qu’à l’aller (en passant cependant par le Mali). C’est de nouveau à proximité de Béjaïa que le passage de la Méditerranée se fera, avec cette fois-ci une pause-étape à Majorque.

Le 14 mai 2024, après avoir quitté son site de nidification 9 mois auparavant et parcouru 16 pays et 18 000 km, notre intrépide voyageur est de retour dans la même haie qu’en 2023 pour mener à bien sa nidification. Bravo à lui… et à tous les autres !!


PHOTO : P. Pons/GOR


CARTES : Trajet du Rollier d’Europe équipé d’une balise GPS entre l’été 2023 et le printemps 2024 (source : Projet Migralion, OFB/Tour du Valat ; movebank.org)

215 vues4 commentaires

4 comentarios


Très bon reportage, on ne soupçonne pas toujours que les oiseaux migrateurs sont de véritables merveilles de la nature. Chaque année, ils parcourent des milliers de kilomètres pour trouver des conditions climatiques favorables et des ressources alimentaires abondantes. Leur incroyable sens de l'orientation, souvent basé sur les étoiles, le champ magnétique terrestre et les repères géographiques, témoigne de leur extraordinaire adaptation et résilience. Leur voyage est un rappel émouvant de la beauté et de la complexité de la vie sauvage.

Je les aime 💚, mais je reste à bonne distance !

Me gusta

Exceptionnel !

Si petit mais si grand !💚

Fabuleux voyage !

Me gusta

Superbe reportage, je suis toujours fasciné par les prouesses des petits migrateurs.

Me gusta

Incroyables ces oiseaux !

Me gusta
bottom of page