Historique du Groupe Ornithologique du Roussillon

En juin 1981, paraît dans la presse locale un article invitant les passionnés d’ornithologie à se retrouver au Muséum d’Histoire Naturelle de Perpignan. Cet appel lancé par MM. Berlic et Bassouls (alors conservateur du Muséum et président de l’association Charles Flahault) obtient un certain succès et une dizaine de mordus se retrouvent pour ce qui sera la première réunion fondatrice de notre future association. À cette occasion, il est décidé de créer la section ornithologique de l’Association Charles Flahault. Rapidement, les membres de cette section décident de la baptiser Groupe Ornithologique du Roussillon (GOR) et de faire paraître une revue intitulée « la Mélanocéphale » dont le premier numéro sortira en 1983. Après moult rebondissements et sous l’impulsion de plusieurs de ses membres nous décidons de fonder notre propre association indépendante en 1990 : 

  • 08 janvier 1990 : déclaration au journal officiel. L’association compte 60 adhérents et a pour Président, Roger Prodon. Notre revue, la Mélanocéphale, devient la Mélano’. 

  • 1992 : lancement de la première enquête sur la répartition des oiseaux nicheurs dans les P.-O. (Atlas) qui se poursuivra jusqu’en 1998.

  • 1993 : organisation des Journées d’ornithologie pyrénéenne réunissant près de 100 ornithologues espagnols, andorrans et français au laboratoire Arago de Banyuls-sur-Mer.

  • 1994 : le GOR et le GRIVE se rencontrent le 24 avril à Leucate et lancent l’idée d’une fédération régionale regroupant les associations ornithologiques du Languedoc-Roussillon.

  • 1995 : modification de nos statuts pour nous permettre d’entamer des actions en justice.  Naissance de Meridionalis (Union des associations naturalistes du Languedoc-Roussillon) dont le GOR est l’un des membres fondateurs.

  • 1996 : premier agrément au titre de la protection de la nature et de l’environnement. Les premiers nichoirs à Rollier sont posés sur les pylônes électriques et nous mettons en place, pour la première fois des mesures de protection pour les colonies de Sternes naines.

  • 1997 : Yves Aleman succède à Roger Prodon en tant que Président. Première parution de notre rubrique mensuelle « Le coin du naturaliste » dans le journal l’Indépendant.

  • 1999 : parution du premier numéro de la revue Meridionalis.

  • 2000 : sous l’impulsion de son nouveau président Jacques Dalmau et de son trésorier Jacques Laurens, c'est une année charnière pour notre association avec l’emménagement dans nos locaux de la rue Béranger à Perpignan inaugurés le 24 mars et l’embauche, en tant qu’emploi jeune, de notre premier salarié, Lionel Courmont qui le restera jusqu’en 2017. Le GOR s’oppose à un projet de golf sur Corneilla/Montescot et lance une pétition qui permettra, entre autres, d’aboutir au retrait du projet. Parmi les signataires, une jeune étudiante en droit qui deviendra, plus tard, notre avocate.

  • 2002 : le GOR demande le classement de l’étang de Canet en Zone de Protection Spéciale. Cette demande aboutira en 2006. Le Conseil Général nous choisit comme partenaire pour assurer la gestion de la Réserve écologique de Villeneuve-de-la-Raho. Le début d’une longue histoire : le GOR attaque pour la première fois l’arrêté préfectoral classant le Pigeon ramier nuisible, permettant ainsi de le chasser lors de la migration printanière.

  • 2004 : nous recrutons Jeanne-Laure Maury-Peratoni comme animatrice. Lancement d’une étude à grande échelle sur les passereaux des Corbières.

  • 2005 : Yves Demonte succède à Jeanne-Laure. Nous obtenons l’agrément éducation nationale pour l’Éducation à l’environnement et c’est le début du programme LIFE Corbières.

  • 2006 : Maryse Lafay rejoint l’équipe des salariés en tant que secrétaire comptable. Lancement du programme « Atout bio’ » en collaboration avec les producteurs bio du département.

  • 2007 : lancement de notre premier site Internet. Pour la première fois, grâce à notre opiniâtreté, l’arrêté préfectoral classant le Pigeon ramier nuisible dans les P.-O. est suspendu.

  • 2008 : Fabien Gilot rejoint l’équipe des salariés en tant que chargé de mission.

  • 2009 : Joseph Garrigue devient Président. Participation aux enquêtes atlas nicheurs et hivernants de France sur la période 2009-2012. Le GOR devient partenaire de plusieurs Plans Nationaux d’Actions (Vautour percnoptère, Butor étoilé etc.) et nous organisons un séminaire sur les rapaces rupestres à Perpignan.

  • 2010 : le GOR fête ses vingt ans. Premières réflexions sur la création d’une base de données régionale. Lancement de la liste de discussion gor66. Le GOR relance le suivi de la migration postnuptiale à Eyne.

  • 2011 : Joseph Hiard succède à Joseph Garrigue en tant que Président. Le suivi permanent de la migration prénuptiale à Saint-Nazaire est lancé.

  • 2012 : Quentin Giraudon remplace Yves Demonte au sein de l’équipe salariée. En février, la base de données Faune-LR est ouverte au public et le GOR en assure l’animation et la promotion dans les P.-O. L’État nous confie l’animation du Plan National d’Actions en faveur de l’Emyde lépreuse.

  • 2013 : le GOR est désigné pour assurer la coordination régionale du Plan National d’Actions en faveur des Pies-grièches.

  • 2014 : mise en place des commissions « juridique » et « communication » au sein du Conseil d’administration. Première intervention devant les tribunaux en faveur du Grand Tétras.

  • 2015 : parution de la Liste Rouge des oiseaux nicheurs du Languedoc-Roussillon réalisée sous l’égide de Meridionalis et dont la coordination a été confiée au GOR. Grâce à l’action du GOR, un arrêté de protection du biotope vient compléter les mesures de protection de la colonie de sterne naine de Canet.

  • 2016 : l’association adhère à France Nature Environnement.

  • 2017 : première édition du « Printemps du GOR » à Alénya.

  • 2018 : Aurélien Gaunet rejoint l’équipe des salariés. Le GOR remporte une victoire historique devant le Conseil d’état concernant la chasse au Grand Tétras. Nous adhérons à Oc’Nat (Union des associations naturalistes d’Occitanie). Nous participons au 1er Congrés d’Ornitologia de les Terres de parla catalana à Barcelone.

Et aujourd'hui l'histoire continue...

logo_sentinelles_nature-fne.png