Chasses traditionnelles : les réactions n'ont pas tardé.

Sans surprise, les réactions se sont multipliées après la publication en catimini des ces 4 projets d'arrêtés. A chaque fois, l'accent est mis sur l'abîme qui sépare le discours du Président au congrès de l'IUCN et son cadeau royal à ses amis chasseurs. D'un côté, Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO, titre son article ainsi : "Emmanuel Macron trahit la biodiversité", et précise "Emmanuel Macron veut se faire réélire. Et quoi de mieux pour s'assurer du réservoir de voix des chasseurs que de leur permettre de continuer à pratiquer leur petite tuerie ? Pour ce faire, pourquoi ne pas rétablir les chasses dites traditionnelles pourtant jugées illégales par le Conseil d’État en août 2021 ?" Quand au journal Libération, il souligne "Emmanuel Macron et la chasse aux oiseaux : extension du domaine du cynisme", précisant que "L’exécutif s’apprête à autoriser la cruelle «chasse traditionnelle» de plus de 110 000 oiseaux sauvages au mépris de la science et de la loi, quelques jours après avoir promis monts et merveilles au Congrès mondial de la nature. Un cynisme ahurissant.


Est-ce une nouvelle manifestation du "En même temps" ?


56 vues1 commentaire